Plan pour notre progrès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Lun 28 Nov - 11:34



Cette brochure est un guide pratique et personnel pour nous aider à faire notre inventaire moral suggéré dans la quatrième étape. Rappelons nous d'agir "en douceur". Il ne s'agit pas d'un test .


Dernière édition par Malou le Mar 29 Nov - 8:32, édité 1 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Lun 28 Nov - 20:10


Attitudes


ESt ce que je considère le passé comme étant le passé et que je repars dans une nouvelle voie vers une action constructive ?

Si j'ai essayé et que je n'ai pas réussi, suis je capable de mettre à profit ce que j'ai appris ?

Suis je réaliste concernant mes capacités et mes limites ?

Suis je disposé à admettre qu'il y a de la place pour de l'amélioration dans mes relations avec ma famille et mes amis ?

Est ce que j'accepte le faît que je ne peux contrôler l'alcoolique ni aucune autre personne adulte ?

Est ce que j'évite de juger les intentions et le comportement de l'alcoolique ?

Suis- je capable d'accepter les personnes d'un niveau social différent du mien ?

Est ce que je m'efforce d'accroître mes connaissances sur les questions sociales importantes ?

Suis je capable de prendre position et d'exprimer mes opinions avec diplomatie ?

Ai- je vraiment accepté l'alcoolisme en tant que maladie ?

Ai- je été capable de centrer mon attention sur moi plutôt que sur l'alcoolique ?

Suis je capable de m'exprimer ouvertement malgré le risqque possible des réactions de l'alcoolique ?

Ai- je des attentes réalistes face à l'alcoolique sobre ?

Suis-je reconnaissant pour la sobriété malgré les nouveaux problèmes qu'elle peut apporter ?

Est-ce que je me rends compte que plusieurs de mes problèmes sont communs à presque tous ceux qui ont vécu auprès d'une personne alcoolique ?

Est-ce que peu importent les évènements, peu importent les actions des autres, je peux toujours choisir mon attitude ?

Est-ce que je respecte l'être aimé en tant qu'individu, voyant nos différences comme des éléments complémentaires dans notre relation ?

Suis-je assez sage pour ne pas m'attendre à ce qu'une autre personne comble tous mes besoins émotifs ?

Suis-je assez aimable avec les amis de l'être que j'aime ?

Ai-je honnêtement évalué mes sentiments sur la sexualité et mes relations sexuelles ?

Est-ce que j'accepte l'idée que mes enfants ont leurs propres problèmes et qu'ils ont besoin d'être guidés et non dominés ?

Est-ce que j'apprécie mes enfants en tant qu'individus, évitant les commparaisons ?

Est-ce que je me rappelle que ce sont des enfants et que le manque de maturité de leur comportement est normal en raison de leur âge ?

Ai-je été réaliste en évaluant comment mes enfants ont été affectés par l'alcoolisme ?

Est-ce que je permets à mes enfants adultes de prendre leurs propres décisions ?

Ai-je pardonné à mes parents les erreurs qu'ils ont pu commettre dans mon éducation ?

Suis-je détaché de mes parents sur le plan émotif, recherchant une forme saine d'indépendance ?

Suis-je capable d'être honnête et ouvert avec eux ?

Ai-je pardonné aux anciens amis , aux organisations, aux médecins ou aux institutions qui n'ont pas fait tout ce à quoi je m'attendais pour améliorer notre situation ?

Est-ce que j'essaie de nouer de saines amitiés dans lesquelles je peux réellement être moi-même ?

Est-ce que je m'efforce de trouver un but et un sens à mon travail ?



Réflexions personnelles


Les attitudes sont contagieuses , les miennes valent-être la peine d'être attrapées ?

Je peux par mon état d'esprit faire de ma vie quotidienne un enfer ou un paradis.

Je blâmais l'alcoolique pour tout. Depuis que je fais partie d'Al-Anon, j'ai essayé d'améliorer ma vie, faisant face à mes problèmesau jour le jour . Aujourd'hui, je peux dire en toute franchise que je créais mes propres problèmes.

J'ai appris avec Al-Anon que ce qui importe, ce n'est pas la situation dans laquelle je me trouve, c'est mon attitude face à cette situation. Mon attitude face à la vie est entre mes mains. j'essaie de me protéger des pensées destructrices, des rancunes et de la mauvaise humeur een remplissant mon esprit d'amour et de dévouement.

Je travaille sur mon attitude. Je m'accepte tel que je suis en ce moment, sans me sentir coupable. Je me rappelle que l'ennui est de l'égocentrisme, que peut-être les personnes qui étaient présentes à ma première réunion ne désiraient pas plus que moi être là. Je visite d'autres groupes Al-Anon. Je communique souvent avec mon parrain. Je parle aux nouveaux venus. Je relis la documentation. Et ensuite, je remets la situation entre les mains de ma Puissance Supérieure.

Chacun a le droit de suivre la voix de sa propre conscience. Je désire acquérir une attitude d'humilité, non en paroles, mais en actions, sachant que tout ce que je suis, tout ce que j'ai et tout ce que j'espère devenir vient de ma Puissance Supérieure.


Découvertes:


Considérons quels sont nos sentiments envers ceux qui nous sont chers, enfants, parents, amis, envers notre travail, notre communauté, l'alcoolisme, la sobriété et la vie en général.

Atttitudes positives :




Attitudes négatives :



Autres observations :









Dernière édition par Malou le Ven 16 Déc - 13:51, édité 14 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Mar 29 Nov - 9:57


RESPONSABILITES


Un membre d'Al-Anon disait un jour que le mot"responsabilité", si nous le décomposons, exprime en fait notre "habileté" à "répondre" à nos propres besoins et à ceux de notre entourage ! Les années vécues dans le contexte de l'alcoolisme en phase active ont privé de leurs moyens la plupart d'entre nous, de sorte que nous sommes incapables de "répondre" ; nous ne faisons que réagir. Beaucoup d'entre nous confondons nos responsabilités envers les autres avec le sentiment que nous devons être responsales de tout le monde et de tout ce qui arrive. Il en résulte que les relations avec la famille et les amis sont faussées .
Un regard honnête sur nos responsabilités peut aider à augmenter notre estime personnelle et à améliorer ces relations qui ajoutent tant de valeur à notre vie.


Est-ce que j'accepte la responsabilité de faire quelque-chose au sujet de mes problèmes dès qu'ils se présentent ?

Est-ce que je me fixe des buts réalistes ?

Est-ce que je tiens compte de mon bien-être lorsque je prends des décisions ?

Suis-je fidèle à mes idées, refusant de transiger avec moi-même dans "le seul but de garder la paix" ?

Suis-je capable de me détendre lorsque je suis seul ?

Ai-je gardé un esprit ouvert, suis-je disposé à apprendre, peu importe le nombre de mes années dans Al-Anon ?

Est-ce que les autres peuvent compter sur moi ?

Est-ce que j'évite de prendre l'habitude de me servir de mes activités pour échapper au problème qui existe à la maison ?

Ai-je appris tout ce que je peux sur la maladie de l'alcoolisme ?

Est-ce que chaque jour, je consacre du temps à essayer d'établir du temps plus conscient avec ma Puissance Supérieure par la prière, la méditation et la lecture ?

Suis-je reconnaissant des bienfaits que j'ai reçus ?

Est-ce que j'essaie dans tous les domaines de ma vie, d'exprimer ma gratitude en transmettant à d'autres le message d'amour d'Al-Anon ,

A mesure que nous commencerons à discerner nos responsabilités envers nous-mêmes et envers les autres, nous développerons le désir de les assumer plus sérieusement. Ce désir est le premier pas pour répondre à nos propres besoins et à ceux de notre entourage.


Réflexions personnelles:


J'ai mis tellement de temps à apprendre que je suis responsable de ce que je ressens ! Je voulais tenir le monde entier responsable de mes malheurs _ mes parents, mon conjoint , la vie
Dans Al-Anon, j'ai appris que j'étais responsable de mon propre bonheur ; le monde ne me le doit pas, ni mon conjoint, ni mes parents non plus. Je devais cesser de m'apitoyer sur mon sort et commencer à faire ce qui pouvait me rendre heureuse de vivre.
J'ai cessé de me sentir responsable des ssentiments des autres. Mes propres sentiments sont une responsabilité bien assez grande.

Parfois , il me semble que certains memebres Al-Anon oublient qu'ils ont une responsabilité envers la fraternité. Il est si facile de s'asseooir et de laisser quelqu'un d'autre le faire. Je sais que plus j'essaie d'oeuvrer dans Al-Anon, plus j'en tire profit.

Je pensais qu'accepter voulait dire que j'étais libre d'écarter mes problèmes et de me retirer dans mon rôle d'observateur. Ce qui m'a ramené au rôle de particicpant de ma propre vie, ce fut de reconnaître mes responsabilités.

En plus d'avoir la responsabilité dd'aider les nouveaux venus, je crois que j'ai des responsabilités envers ma famille et la collectivité. Fort de ce que j'ai connu dans Al-Anon, je suis capable de faire ma part, de mettre mes talents au service des organisations communautaires, des activités scolaires, me rappelant de ne pas mener de front trop d'activités à le fois, de toujours me réserver suffisamment de temps pour assister aux réunions et aider les autres.

Mon bonheur, ma tranquillité d'esprit; mes attitudes, mon apparence et la façon de m'exprimer sont ma reponsabilité. Moi seul ai le^pouvoir de les changer si je le désire. Quel soulagement ce fut d'apprendre que je n'avais pas à me préoccuper de l'alcoolique! Ce fut plus facile alors d'essayer de voir clair en moi.
Je crois qu'en tant qu'individu, j'ai une grande responsabilité envers Al-Anon pour tout ce que j'ai acquis. Je veux Qu'Al-Anon soit toujours là lorsque quelqu'un tend la main en quête
d'aide et de cela, je suis responsable.


Découvertes :

Responsabilités que je reconnais comme étant les miennes:


Responsabilités qui ne m'incombent pas:




Dernière édition par Malou le Ven 16 Déc - 13:52, édité 5 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Mar 29 Nov - 18:33


Estime de soi



Vivre auprès d'une personne alcoolique affecte sérieusement nos sentiments d'estime personnelle. Nous culpabiliser en pensant que nous avons été la cause du problème, douter de notre propre capacité à faire quelque-chose de bien et d'avoir peur de changer nous amènent à développer un véritable sentiment de haine envers nous mêmes.Beaucoup d'entre nous tentons de cacher nos sentiments, mais ces sentiments s'expriment dans notre attitude générale face à la vie. Et à mesure que nous sommes envahis par un seentiment de nullité, nous nous sentons de moins en moins capables de démontrer vraiment un peu de cordialité et d'intérêt pour les autres.
Al-Anon nous offre un nouveau départ. Ayant compris, de façon positive, que nous sommes aux prises avec une maladie, il nous est possible de commencer à abandonner ces sentiments négatifs. Nous pouvons alors porter notre attention sur nous-mêmes et reconnaître nos propres limites humaines. Nous pouvons apprendre à nous accepter et commencer à améliorer nos attitudes.
Grâce au programme Al-Anon, nous pouvons accepter l'aide des autres membres du groupe. Notre confiance en nous-mêmes grandit à mesure que grandit notre foi en une Puissance Supérieure.


Est-ce que je prends soin de moi physiquement , mentalement et sprituellement ?

Est-ce que j'accepte mon apparence physique ?

Suis-je fier de mon apparence?

Est-ce que j'ai une apparence saine,

Est-ce que je prends suffisamment de repos?

A quand remonte ma dernière visite chez le médecin pour un bilan de santé,

Quand suis-je allé chez le dentiste pour la dernière fois?

Ai-je le courage de ne pas laisser les autres abuser de ma personne?

Est-ce que je sais protéger les miens et moi-même de la violence physique ?

Est-ce que je m'aime ?

Est-ce que je sais que je suis sympathique ?

Est-ce que je crois que je peux être aimé?

Si j'ai été rejeté par les autres, est-ce que je crois quand-même que je suis digne d'être aimé ?

Est-ce que j'accepte la possibilité que je peux en effet être une personne aimante et chaleureuse ?

Est-ce que je sais que je pourrais être capable d'une relation profonde, aimante ?

Est-ce que je fréquente des personnes qui réagissent sainement ?

Est-ce que je comprends qu'un comportement irrationnel n'est pas toujours acceptable, même s'il peut être typique de la maladie de l'alcoolisme ?

Ai-je envisagé d'avoir en plus l'aide d'un professionnel ?

Est-ce que j'apprécie de me retrouver seul ?

Ai-je déjà envisagé de m'acheter un cadeau ?

Suis-je aussi bon pour moi-même que je le serais pour quelqu'un que j'aime ?

Ai-je développé un certain respect de moi-même, m'efforçant de trouver des normes qui me conviennent plutôt que d'essayer de me comparer à quelqu'un d'autre ?

Est-ce que j'apprécie mes talents ?

Puis-je accepter mes limites ?

Suis-je capable de voir mes imperfections comme quelque-chose au deçà de l'idéal que je poursuis ?

Puis-je trouver de la satisfaction à travailler à mon amélioration personnelle ?

Est-ce que je m'accorde le temps de réfléchir à mes propres besoins spirituels ?

Suis-je capable de demeurer calme au milieu de la tempête et de me rappeler que les accusations portées contre moi ne sont peut-être pas exactes ?

Est-ce que je sais que j'ai le droit de me tromper ?




Réflexions personnelles


Voici un programme individuel. Je dois faire mon propre inventaire, découvrir mon identité et considérer mon intégrité comme étant la chose la plus importante. Si je ne suis pas honnête avec moi-même , je ne suis honnête avecc personne.

Je pensais que si seulement on m'avait fait prendre conscience de ma valeur étant enfant, j'aurais aujourd'hui une meilleure opinion de moi-même, je ne manquerais pas tant de confiance en moi, je n'aurais pas tant peur d'être rejeté. Si seulement, je n'avaiss pas épousé une personne alccolique, je n'aurais pas autant de soucis, je serais tellement plus en mesure de profiter de la vie. Et la vie ! Pourquoi a-t-il fallu que le vie se révèle une telle déception, une telle lutte ? Pourquoi rien d'agréable ne pouvait-il m'arriver ? Telles étaient mes pensées au début. Je voulais changer ma façon de penser. Bien entendu, l'assistance aux réunions m'a aidé. Il y avait toujours là quelqu'un ayant un problème, que je pouvais considérer pire que le mien. Dès-que j'ai commencé à m'impliquer au niveau du groupe, assumant diverses responsabilités, parainnantde nouveaux venus, je me suis dépassé. Plus je prenais conscience des autres, plus mes problèmes semblaient diminuer. A mesure que j'ai fait ma part et que j'ai constaté que mes efforts aidaient les autres, mes sentiments d'estime personnelle ont grandi et j'ai commencé à être heureux de vivre.

L'estime de soi est en réalité un sentiment de plénitude. C'est mon attitude qui détermine l'ampleur de ma plénitude. Un sens plus profond de mon individualité et de bons sentiments envers moi-même me permettent de voir mes problèmes comme des défis et les choses pénibles comme des occasions de progresser. Cela donne une image de la vie dans son ensemble et je peux apprendre à me prendre un peu moins au sérieux.

Je suis bon pour moi-même. Je partage avec les autres mes sentiments profonds, bons ou mauvais. Je reste en contact avec Dieu, je lâche prise et j'accepte les résultats. Je me parle avec gentillesse, je me félicite lorsque j'agis comme je le dois, même si c'est difficile. Je fais quelque-chose pour les autres , parfois de façon anonyme. Je téléphone à quelqu'un dont je n'ai pas eu de nouvelles depuis longtemps. Et tout cela, je le fais pour m'aimer d'avantage.

Comme je n'avais pas une bonne opinion de moi-même, je m'inquiétais de ce que less autres pensaient de moi et toute forme de désapprobation ou de rejet me rendait mal à l'aise. Si les autres m'aimaient, je me sentais bien; s'ils ne m'aimaient pas ou me critiquaient, je me sentais contraint de changer pour leur plaire. Mon opinion de moi-même dépendait entièrement des autres.
Aujourd'hui, je constate que je dois m'efforcer d'améliorer mes sentiments d'estime personnelle au lieu de tenir compte aavant tout de l'opinion des autres. Tant que je me sens vraiment une personne de valeur, je peux être beaucoup moins préoccupé de ce que pensnet les autres.



Découvertes


Qualités que j'apprécie en moi :



Autres observations :



Al-Anon nous offre l'occasion de nous aimer et de nous respecter plus profondément que jamais auparavant. Nous sommes plus libres de découvrir comment donner aux autres l'amour véritable et la chaleur humaine que nous avons toujours voulu donner.


Dernière édition par Malou le Ven 16 Déc - 13:54, édité 7 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Invité le Mar 29 Nov - 22:14

merci Malou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Mer 30 Nov - 8:44

Copier ce livre est loin d'être une contrainte ! Je peux mieux assimiler les idées et réfléchir . C'est une grande aide pour moi .
Malou

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Mer 30 Nov - 11:50



Amour




"Si tu m'aimais vraiment ..." C'est ce que nous entendons souvent dans un foyer où il y a une personne alcoolique. Il est si difficile de comprendre pourquoi les alcooliques dans les affres de la maladie, sont incapables de donner le genre d'amour que nous aimerions reçevoir. Mais ceux d'entre nous qui vivent avec une personne alcoolique doivent admettre également que notre capacité de donner et d'accpeter l'amour a été affectée elle aussi.
Si nous protégeons ou attaquons l'alcoolique, ou si nous développons une attitude indifférente à son égard et envers ceux qui nous entourent, nous élevons autour de nous un mur de méfiance qui nous empêche d'éprouver de l'amour. Notre croissance personnelle est étouffée.
Al-Anon peut nous aider à nous rétablir. L'amour revit tout d'abord par la cordialité des membres de la fraternité. L'amour peut continuer à grandir grâce à une compréhension accrue de l'alcoolisme en tant que maladie et grâce à notre désir de traiter les membres de notre famille en conséquence. Et à mesure que nous saisissons de plus en plus profondément les principes du programme, nous pouvons devenir des personnes spirituellement chaleureuses, offrant et acceptant l'amour dans son sens véritable.



Est-ce que je comprends qu'une forme saine d'amour de soi est necessaire dans mes relations avec les autres ?

Ai-je accepté l'alcoolisme comme une maladie et l'alcoolique comme une personne malade ?

Ai-je laissé aux miens la liberté de vivre leur propre vie ?

Ai-je appris que chaque fois que je dis : "je pourrais t'aimer si ...", je n'exprime pas d'amour ?

Est-ce que je sais que je dois aimer tout en laissant libre et que toute chose ou toute personne que je perds en relâchant mon emprise ne m'avait jamais appartenu ?

Est-ce que je montre aux membres de ma famille que je les aime ?

Est-ce que je suis logique dans ma manière de démontrer mon amour à ma famille ?

La sexualité est-elle une expression naturelle de l'amour qui existe entre l'être aimé et moi ?

Suis-je ouvert et honnête dans mes relations ?

Ai-je le courage de rechercher une aide professionnelle aau sujet des problèmes sexuels quue je ne peux paas résoudre ?

Puis-je me détacher des problèmes et des manies des autres et les aimer encore en tant qu'êtres humains ?

Est-ce que je fais la différence entre le détachement et l'indifférence ?

Puis-je aimer sans chercher à être payé de retour ?

Est-ce que je me soucie réellement de mon prochain ?

Est-ce que je fais un effort pour me rappeler les dates spéciales et m'intéresser aux évènements particuliers et à ce qui arrive dans la vie de ceux qui ont de l'importancce pour moi ?

Est-ce que je dis souvent aux autres que je les aime ?

Suis-je naturel dans mes rapports avec les autres, évitant d'être sur mes gardes pour dire et faire exactement ce qu'il faut ?

Puis-je éviter d'être en compétition avec une autre personne afin d'obtenir l'affection de ceux que j'aime ?

Est-ce que je laisse ma Puissance Supérieure agir dans mes relations personnelles ?

Est-ce que je considère la gratitude comme une expression d'amour ?

Est-ce que j'essaie de manifester aux nouveaux membres Al-Anon un véritable sentiment de bienveillance et de sollicitude ?

Est-ce que je me rends compte que transmettre le message Al-Anon est en réalité un message d'amour ?



Réflexions personnelles


L'amour ne peut pénétrer un coeur rempli de peur ou de ressentiment.

Al-Anon m'a appris à aimer tout le monde, sans pour autant être obligé d'avoir de l'affection pour tous. Le miracle pour moi, c'est qu'aujourd'hui j'aime tout le monde et je trouve que c'est plus facile que je ne le pensais. Autrefois, je me tenais à l'écart dess gens. Je préfèrais rester seul plutôt que d'avoir à converser avec quelqu'un. L'amour, c'est comme le panier qui contenait cinq pains et deux poissons----- il n' y en pas assez jusqu'au moment où l'on se met à en donner.

Aujourd'hui, Al-Anon m'apprend le vrai sens de l'amour. Les autres membres m'ont donné de l'espoir. Ils m'ont ensuite appris ce qu'est l'amour inconditionnel. Ils m'ont aimé tel que j'étais et leur seul intérêt semblait être que je parvienne à m'aimer et à m'accepter. En ce faisant, je suis devenu capable d'aimer les autres.

Lorsque j'ai lâché prise face aux choses que je ne pouvais pas contrôler et que j'ai commencé à m'améliorer, ma capacité d'aimer s'est égaalement accrue. j'ai constaté que j'étais capable d'aimer mon conjoint d'une façon saine, faisant ce qui était bon pour lui, pas nécessairement ce qu'il voulait que je fasse. Je suis devenue capable de voir qu'il est important pour lui de faire face aux conséquences de sa consommation d'alcool.
Le mot amour a toujours présenté un problème pour moi parce que je pensais qu'afin que l'amour existe, il fallait le démontrer par des mots et des actes concrets. Dans notre famille, il n'en était pas ainsi; c'est pourquoi, j'ai passé beaucoup de temps à me demander si quelqu'un m'aimait et si à mon tour, j'étais capable d'aimer quelqu'un. C'est seulement au cours des derniers mois que j'ai commencé à comprendre que dans chaque relation, l'amour avait une signification différente. Il n'y a ni frontières, ni règles déterminant qui aimer et comment les aimer.

Aimer, c'est être soi-même et trouver cela agréable; c'est savoir combien j'ai besoin de progresser mais d'être content de moi; Aimer veut dire écouter; c'en est même une partie des plus importantes; Aimer, c'est respecter les autres et être ouvert à leurs idées... Aimer, c'est Vivre.



Découvertes



Ce que j'ai découvert sur ma capacité d'aimer:



Grâce à Al-Anon, nous découvrons qu'il existe de multiples façons de démontrer notre amour: par des mots, écrits ouparlés; par le silence et une écoute compréhensive; par des actes de gratitude envers notre Puissance Supérieure et nos semblables. A mesure que nous apprenons à donner notre amour librement et généreusement, nous apprenons également à quel point il est important d'accepter, librement et avec confiance, l'amour des autres et de notre Puissance Supérieure.




Dernière édition par Malou le Ven 16 Déc - 13:56, édité 2 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par atou le Mer 30 Nov - 17:22

j'ai copié ce texte afin de l'imprimer et le lire à tete reposée

atou

Messages : 327
Date d'inscription : 17/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Jeu 1 Déc - 8:42

study

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par colette le Jeu 1 Déc - 11:10

Moi aussi je vais imprimer ....c'est tellement dense...et important de ne pas tout avaler d'un coup... Smile
Colette

colette

Messages : 3748
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : LIEGE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Jeu 1 Déc - 11:15

Et ce n'est pas fini ! study study study study

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Jeu 1 Déc - 13:21


Maturité



La maturité, c'est l'art de vivre en paix avec ce que nous ne pouvons pas changer.



La maturité, c'est simplement être adulte. C'est la qualité qui premet à l'être humain d'équilibrer son intelligence et ses émotions, de sorte que son comportement est approprié. La capacité d'agir au bon moment exige une appréciation juste des situations et des gens , ainsi-qu'une connaissance des limites humaines.
Les personnes qui ont de la maturité se gardent de tomber dans les extrêmes; elles ont une image réaliste d'elles-mêmes et des buts raisonnables, et elles ont appris à accepter la responsabilité de leurs propres actes. Elles n'ont des attentes qu'envers elles-mêmes. Le seul inventaire qu'elles font, c'est le leur.


Est-ce que je me rends compte que la vie n'est ni noire ni blanche, ni bonne ni mauvaise, mais qu'elle se situe plutôt quelque part entre ces extrèmes ?

Ai-je lâché prise devant les personnes et les situations que je ne peux pass changer ?

Puis-je me ragarder avec honnêteté ?

Est-ce que je laisse les autres me connaître sous mon vrai jour ?

Ai-je développé une attitude tolérante, complaisante envers moi-même ?

Suis-je tolérante envers les autres ?

Est-ce que je traite les autres avec respect ?

Est-ce que j'évite de me servir des autres pour obtenir ce que je veux ?

Est-ce que je m'attends à ce que les autres fassent preuve d'une indulgence particulière face à mon comportement ?

Est-ce que j'écoute attentivement les opinions des autres ?

Est-ce que j'essaie de ne pas me prendre trop au sérieux ?

Est-ce que j'ai le sens de l'humour ?

Est-ce que mes attentes envers moi-même sont raisonnables ?

Puis-je faire des erreurs sans être en colère contre moi-même , me rappelant que je suis un être humain ?

Suis-je capable de dire "non" ?

Est-ce que je prends les déceptions de la vie sans me laisser abattre ?

Est-ce que je me ressaisis rapidement après des évènements boulversants ?

Est-ce que j'essaie de comprendre pourquoi les gens agissent comme ils le font ?

Puis-je tirer de la satisfaction à faire de mon mieux ?

Est-ce que j'évite de critiquer tout ce que je fais ?

Suis-je capable de me réjouir de la bonne fortune des autres ,

Est-ce que je m'efforce d'écarter le doute, une fois ma décision prise ?

Est-ce que j'accepte la responsabilité de mes actes et de mon comportement ?

Puis-je exprimer mes sentiments d'une manière saine et construtive ?

Ai-je du discernement, réagissant de façon appropriée auxx différentes situations ?

Puis-je accepter les opinions contraires et les critiques de bonne grâce et avec un esprit ouvert, y reconnaissant une source d'amélioration personnelle ?

Ai-je assez de patience et de souplesse pour accepter un retard raisonnable ou un changement de programme, me pliant de temps à autre à ce qui convient aux autres ?

Puis-je permettre aux autres d'agir à leur guise sans être toujours dominé par eux ?

Suis-je calme et détendu dans mes rapports avec les autres ?

Est-ce que je m'efforce de ne pas attirer constamment l'attention générale sur moi ?

Suis-je suffisamment autonome pour ne pas toujours chercher l'approbation et les directives de quelqu'un d'autre ?

Suis-je disposé à admettre que je n'ai pas réponse à tout ?

Est-ce que je reconnais le rôle que j'ai joué dans les désagréments qui me sont arrivés ?

Puis-je accepter l'aide et les compliments des autres sans tenter d'y découvrir un motif caché et sans me sentir obligé de "rendre la politesse" ?

Est-ce que je suis disposé à approfondir le concept d'une Puissance Supérieure , une Puissance supérieure qui dépasse mes capacités intellectuelles et qui peut m'aider à découvrir comment faire preuve de plus de maturité face à la vie ?




Réflexions personnelles:


La gratitude, dit-on, est la marque d'une personne ayant de la maturité. Nous devons commencer à démontrer de la gratitude pour avoir reconnu que nous avions besoin de changer. nous serons ainsi amenés à passer de notre état actuel d'immaturité à une appréciation plus profonde, plus mature de nous-mêmes.

J'essaie de développer ma maturité émotive. Une personne mature sur le plan émotif est pondérée, aimable, humble généreuse et capable de faire face aux déceptions et aux coups durs de la vie sans se laisser abattre.

Lorsque certains membres plus expérimentés m'ont dit que je faisais l'inventaire de l'alcoolique plutôt que le mien, j'en ai été vexé. Je suiss retourné à la maison, me jurant de ne plus jamais revenir. J'oubliais combien de fois j'avais dit aux autres :" lorsque tu te sens blessé, regarde si tu n'as rien fait de mal. Si ce n'est pas le cas, refuse simplement d'être vexé. Si tu as fait une erreur, tu dois faire amende honorable et ta blessure sera amoindrie. "
J'ai voulu punir ces personnes en gardant pour moi mes petits grains de sagesse jusqu'à ce que je me souvienne que toute forme de vengeance a un effet de boomerang. J'avais plus besoin du groupe que le groupe n'avait besoin de moi.
Donc, j'ai fait un autre pas vers la maturité à mesure que je me suis corrigé de ma manie de ne pas écouter . Je suis décidément tellement prompt à percevoir ce que les autres me font souffrir, mais tellement lent à remarquer ce que je fais souffrir aux autres.

La maturité, c'est avoir conscience de plus en plus de n'être ni tout-puissant ni impuissant. On pourrait la définir comme étant la connaissance de ce qui est, de ce qui pourrait être et de ce qui ne peut être. Ce n'est pas un but, c'est un cheminement . C'est l'instant où, après quelques désagréments ou un bon coup d'assommoir, vous vous réveillez et pensez : " Je n'en mourrai, après tout ". C'est l'instant où vous constatez que ce à quoi vous avez cru depuis longtemps est faux; et abandonnant vos anciennes convictions, vous remarquez que vous êtes resté vous-même; c'est l'instant où vous découvrez que quelqu'un d'autre peut faire votre travail aussi bien que vous , mais que vous continuez cependant à le faire; c'est l'instant où vous faîtes une chose que vous avez toujours redouté de faire; c'est l'instant où vous vous rendez compte que vous êtes seul à tout jamais, mais qu'il en est ainsi pour tout le monde; et les centaines de fois où vous vous vous voyez tel que vous êtes. C'est laisser la vie suivre son cours et tirer le meilleur de ce qui se présente. C'est "lâcher prise et s'en remettre à Dieu ".


Découvertes :


Buts réalistes que je peux envisager:


Habitudes dans mon comportement que je peux améliorer :


Autres observations :


Dernière édition par Malou le Ven 16 Déc - 13:57, édité 7 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Invité le Jeu 1 Déc - 18:40

merci Malou I love you

Pat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Lun 5 Déc - 19:06

Traits de caractère




On dit que chacun de nous a trois personnalités: ce que nous pensons être, ce que nous voulons paraître aux yeux des autres et ce que nous sommes en réalité. En fait, nous sommes un mélange des trois. Nos habitudes et nos principes sont des traits de caractère qui ont été forgés dans notre plus tendre enfance pour prendre leur forme actuelle. Qu'ils soient fermement ancrés ou non, notre façon de penser, ce que les autres pensent de nous et notre véritable nature en dépendent maintenant.
La qualité de notre personnalité découle des nombreux traits de caractère qui contribuent à créer notre façon de penser et de nous comporter. Quand nous analysons les éléments qui constituent l'ensemble de ce que nous sommes, nous avons plus de chances de voir exactement où résident nos forces et nos faiblesses; nous pouvoir comment s'expriment certaines de nos qualités. Ainsi, nous pouvons acquérir une meilleure connaissance de " la nature exacte de nos tords" et nous aider nous-mêmes à trouver comment corriger nos imperfections.
Dater les réponses aux questions qui suivent peut permettre d'établir une comparaison avec nous-mêmes après un certain laps de temps. Ceux d'entre nous qui tiennent sérieusement à s'améliorer seront heureux de constater de réels progrès en passant périodiquement en revue leurs traits de caractère.
Même si nous avons tendance à pencher vers l'un ou l'autre de ces traits de caractère, nous découvrirons probablement que nous nous situons entre les extrèmes listés ci_dessous.


Intéressé aux autres
Egocentrisme


Est-ce que j'essaie de devenir moins préoccupé de moi-même en m'intéressant à des choses qui ne concernent pas ma personne?

Suis-je conscient qu'aider les autres est un moyen de sortir de mon dilemme ?

Est-ce que je garde un juste milieu entre mes responsabilités envers moi-même et mon désir d'aider les autres ?


Serviable
Aimant son propre confort



Est-ce que j'éprouve de la joie à faire l'impossible pour les autres ou est-ce que je m'attends constamment à ce que les autres fassent l'impossible pour moi ?

Est-ce que je songe à faire un effort pour aider mon groupe Al-Anon en acceptant une responsabilité ?


Généreux
Egoiste



Est-ce que je m'efforce de prendre en considération les besoins des autres aussi bien que les miens ?

Suis-je généreux de mon temps au service des autres, portant une attention spéciale aux membres de ma famille ?

Est-ce que j'essaie de partager mes idées, mes sentiments et un peu de moi-même avec les autres ?


Prévenant
Qui s'apitoie sur soi



Ai-je déjà pensé que d'autres peuvent avoir eu, dans la vie, autant de difficultés que moi ?

Est-ce que j'évite de me faire plaindre ?

Est-ce que je vois mes problèmes comme une des plus grandes forces pour progresser dans la vie, un véritable don de ma "Puissance Supérieure" ?



Aimable, à l'esprit ouvert
Arrogant, entêté


Puis-je avoir l'esprit ouvert et prêter une oreille attentive à ceux qui ont des idées nouvelles ?

Est-ce que je peux faire des concessions de façon réaliste ?

Est-ce que je peux agir selon les suggestions d'une autre personne ?




Capables de critiques constructives
Porté à juger



Est-ce que j'évite de faire l'inventaire d'une autre personne ?

Ai-je éliminé de mon vocabulaire les devrait et auraut dû lorsque je parle de quelqu'un d'autre ?

Suis- je convaincu que la plupart des gens sont tels qu'ils ont besoin de l'être présentement, pas nécessairement tels qu'ils aimeraient être ?


Respectueux
Sans égard pour les autres


Est-ce que je respecte les sentiments et les expériences des autres ?

Ai-je développé quelque peu le sentiment que j'ai le droit d'être traité avec dignité ?

Puis-je reconnaître mon besoin de m'épanouir tout en reconnaissant ce même besoin chez les autres ?


Patient[/i]
Impatient



Suis-je patient avec moi-même tout en conservant une forme saine d'autodiscipline ?

Suis-je capable d'enseigner patiemment aux autres ce que j'ai appris, appréciant leur désir d'apprendre ?

Est-ce que je me rends compte qu'en étant patient, je permets à ma Puissance Supérieure de me donner, avec du temps , les lumières dont j'ai besoin ?



Tolérant
Intolérant


Puis-je être conciliant tout en gardant le respect de moi-même ?

Est-ce que j'évite de prendre des attitudes condescendantes envers les autres ?

Est-ce que je me rends compte que mes sentiments de frustation diminuent à mesure que ma tolérance augmente ?


Réaliste
Non réaliste


Est-ce que je comprends que la réalité, c'est ce qui arrive, non ce que je pense ou ce que j'ai l'impression qui arrive ?

Puis-je voir que faire face uniquement à la réalité signifie que je n'aurais pas à me soucier d'une foule d'ennuis imaginaires ?

Est-ce que je crois que ce qui est réel arrive seulement un jour à la fois ?


Raisonnable
Déraisonnable

Est-ce que j'essaie de réfléchir au lieu d'agir impulsivement ?

Est-ce que j'essaie de connaître tous les faits avant de tirer mes conclusions ?

Puis-je accorder aux autres le bénéfice du doute ?


Qui sait s'affirmer
Soumis



Est-ce que j'agis en mon propre nom et est-ce que je fixe mes propres objectifs ?

Est-ce que je prends mes propres décisions ?

Lorsque mon bien-être et mon intégrité sont en jeu, puis-je résister à l'impulsion de céder seulement pour avoir la paix ?



Coopératif
Dominateur


Est-ce que j'essaie de comprendre le point de vue d'un autre, même si je ne suis pas d'accord ?

Est-ce que je suis capable de bien travailler en équipe ?

Puis-je accepter d'être dirigé ?

Est-ce que je prêche autant par l'exemple que par la parole ?




Communicatif
Renfermé


Est-ce que je suis à l'aise dans mes rapports sociaux avec les autres ?

Est-ce que je me rends compte que d'autres peuvent bénéficier de mon expérience si je la partage ?

Est-ce que je m'intéresse à ce qui arrive dans le monde, dans ma communauté, dans ma famille ?


Indulgent
Rancunier


Est-ce que je conçois que dresser une liste de mes ressentiments est un premier pas pour les déraciner ?

Une fois qu'un conflit est terminé et que j'ai exprimé ma colère, suis-je capable de lâcher prise ?

Puis-je être compréhensif si les activités AA occupent une grande partie du temps de l'alcoolique nouvellement sobre ?


Confiant
Méfiant


Puis-je accorder aux autres le bénéfice du doute ?

Suis-je capable de prendre le risque d'être déçu lorsque j'établis une nouvelle relation ?

Est-ce que j'évite de chercher sans cesse des motifs cachés dans les actions des autres ?


Digne de confiance
Enclin au commérage

Est-ce que j'évite de discuter des problèmes des autres sous prétexte que c'est "pour leur bien" ?

Est-ce que j'évite les commérages ?

Est-ce que je considère le respect des confidences comme une partie essentielle du programme Al-Anon et comme une marque de maturuté ?


Satisfait de mon sort
Envieux


Est-ce que je fais un effort conscient pour voir les bonnes choses qui m'arrivent ?

Suis-je capable de me réjouir de la bonne fortune des autres ?

Puis-je éviter de blamer les autres et essayer d'améliorer ma propre situation ?


Agréable
Désagréable



Est-ce que je cherche le meilleur dans chaque situation et dans chaque personne que je rencontre ?

Est-ce que j'évite de discuter pour le seul plaisir de discuter ?

Est-ce que j'évite les sarcasmes lorsque les autres ne partagent pas mes vues ?


Joyeux
Déprimé



Est-ce que j'évite d'attribuer mes malheurs aux autres ?

Suis-je capable de comprendre pourquoi Abraham Lincoln disait : " La plupart des gens sont heureux danss la mesure où ils ont décidé de l'être " ?

Est-ce que je me remets rapidement d'une déception ?


Courtois
Discourtois


Est-ce que j'écoute attentivement les autres lorsqu'ils parlent ou est-ce que j'attends seulement mon tour de parler ?

Ai-je de la considération pour les autres dans ma façon de parler, dans mon intonation et le timbre de ma voix ?

Est-ce que je fais la différence entre demander de l'aide et l'exiger ?


Bienveillant
Malveillant



Est-ce que je traite les autres avec bienveillance, tenant compte de leurs sentiments ?

Est-ce que j'essaie de m'abstenir de parler s'il m'est difficile de rester aimable ?

Est-ce que j'attache de l'importance au simple fait de prêter une oreille attentive à quelqu'un qui a besoin d'aide ?



Aimant, attentionné
Indifférent



Est-ce que j'évite d'adopter envers les autres "je m'en fous ", me rendant compte que l'indifférence est souvent plus cruelle qu'un rejet brutal ?

Est-ce que j'évite d'être autoritaire et trop protecteur ?

Puis-je accepter l'amour que les autres m'offrent ?


Discret
Manque de discretion


Suis-je consciencieux et plein de tact dans mes interactions avec les autres, tenant toujours compte de leurs sentiments ?

Est-ce que j'évite de trop m'étendre sur un sujet ?

Ai-je considéré le fait de m'écouter parler comme moyen de développer mon sens de la discrétion ?


Equilibré
Alarmiste, violent



Est-ce que je m'efforce d'éviter les sauts d'humeur ?

Est-ce que j'exprime mes sentiments de façon appropriée ?

Est-ce que j'utilise le silence pour m'aider à retrouver mon équilibre et mon sang-froid ?


Logique
Illogique



Est-ce que j'essaie de dire ce que je pense et est-ce que je pense ce que je dis ?

Est-ce que je tiens mes promesses ?

Peut-on compter que, dans des occasions différentes , j'agirai de la même façon face à une même situation ?



Sincère
Hypocrite



Est-ce que je m'efforce d'être moi-même, évitant de me créer une façade pour impressionner les autres ?

Est-ce que j'évite de faire des compliments auquels je ne crois pas ?

Est-ce que j'évite de manipuler les gens en leur disant ce qu'ils désirent entendre plutôt que ce je pense ou ressens réellement ?



Honnête
Malhonnête



Suis-je honnête avec moi-même au sujet de mes motivations ?

Est-ce que j'évite de rationnaliser ou de justifier mes erreurs ?

Puis-je m'abstenir de dire des mensonges, si petits soient-ils ?

Suis-je capable d'être honnête avec les autres, les laissant me voir tel que je suis ?

Est-ce que je prends soin de ne jamais être hostile ou méchant sous prétexte d'être honnête ?



Disposé à reconnaître ses tords
Satisfait de soi



Lorsque j'ai tord, puis-je l'admettre à moi-même et aux autres ?

Est-ce que j'évite de faire suivre mes excuses d'une justification de ma conduite ?

Ai-je dépassé le stade de rationnaliser et de prétendre que ma mauvaise conduite est raisonnable, vu ma situation ?


Humble
Orgueilleux



Suis-je modeste dans la victoire ?

Suis-je conscient qu'être humble, c'est d'avoir une honnête appréciation de moi-même ?

Est-ce que je sais qu'une expérience d' humilité n'est jamais une expérience humiliante ?

Est-ce que j'ai appris que l'humilité est un sens des proportions entre ma Puissance Supérieure et moi-même ?


Calme
Porté à s'inquiéter


Puis-je écouter les problèmes des autres sans m'inquiéter d'eux ?

Est-ce que je me rends compte que l'action est souvent un antidote contre l'inquiétude ?

Est-ce que je me sers de la Prière de la Sérénité pour trouver un sentiment de paix ?


Détendu
Tendu


Est-ce que j'évite de prendre des médicaments pour me détendre, à moins qu'ils ne soient prescrits par un médecin ?

Y a- t- il quelque-chose que j'aime vraiment faire et qui m'aide à me détendre ?

Suis-je capable de voir qu'une tension raisonnable me rend, dans la plupart des situations, plus enthousiaste et plus apte à bien fonctionner ?

Puis-je tirer profit du slogan: "se hâter lentement " ?


Confiant, qui a foi
Craintif, appréhensif



Ai-je déjà fait la liste et l'analyse de mes peurs ?

Est-ce que je vois l'utilité de parler de mes peurs à quelq'un ?

Puis-je accepter une certaine part d'insécurité dans ma vie sans craindre que tout s'écroule ?


Plein d'espoir
Découragé


Puis-je commencer chaque journée avec l'espoir de la rendre meilleure que la précédente ?

Suis-je disposé à faire mon possible pour réaliser mes espérances ?

Est-ce que je crois qu'une Puissance Supérieure peut m'aider à trouver une meilleure, une plus agréable façon de vivre ?


Optimiste
Pessimiste


Est-ce que je m'efforce de m'attendre au meilleur dans chaque situation qui se présente ?

Est-ce que je me donne une chance d'avoir un bel avenir ?

Est-ce que j'essaie de donner le meilleur de moi-même dans mes relations avec les autres ?


Qui vit dans le présent
Qui vit dans le passé , s'inquiète de l'avenir



Ai-je fait tout mon possibe pour me débarasser de mes sentiments de culpabilité concernant le passé ?

Est-ce que j'utilise toutes mes facultés d'une manière positive ?

Suis-je disposé à appliquer dans ma vie les principaux énoncés dans le dépliant : " Aujourd'hui seulement " ?


Travailleur
Paresseux



Est-ce que je me rends compte que le désir de faire une chose est le premier pas vers sa ralisation ?

Puis-je poursuivre une tâche une fois que je l'ai commencée ?

Ai-je une façon méthodique d'entreprendre mon travail ?[/center


Qui agit sans tarder
Qui remet tout au lendemain

[center]Est-ce que j'aissaie d'éviter, dans mes actions ou mes décisions, des délais inconsidérés caussés par ma paresse ou par ma négligence ?

Est-ce que je me rends compte que remettre au lendemain mène souvent à la justification d'avoir raté des occasions ?

Suis-je conscient qu'être en retard démontre un manque de respect envers ceux qui m'attendent ?


Qui a un but
Sans but



Suis-je encore intéressé pour apporter des changements dans ma vie ?

Ai-je un but dans la vie ?

Puis-je adopter une discipline saine et flexible qui me permette d'accomplir certaines choses ?


Sur qui on peut compter
Irresponsable


Peut-on me confier des responsabilités ?

Ai-je appris à dire "non" en certaines occasions ?

Est-ce que j'évite de me sentir responsable de la vie des autres tout en étant conscient que j'ai des responsabilités envers les autres ?


Utilise ses talents et ses capacités
Désintéressé de soi


Est-ce que j'apprécie mes talents et mes capacités ?

Puis-je me discipliner suffisamment pour développer ces talents et ces capacités ?

Est-ce que je me rends compte que ce sont là des dons à mettre au service de ma Puissance Supérieure et de mes semblables ?


Reconnaissant
Ingrat



Suis-je reconnaissant pour les bienfaits reçus ?

Ai-je déjà pensé à dresser une liste des choses dont je suis reconnaissant ?

Est-ce que je prends le temps de remercier ma Puissance Supérieure ?


Disposé à continuer la recherche de l'équilibre émotif et spirituel
Suffisant , fat



Est-ce que je sais que je n'aurai pas terminé "mon travail" lorsque j'aurai réussi à compléter ma Quatrième étape ?



Réflexions personnelles

Mon premier inventaire comprenait surtout des incidents et des situations qui m'avaient troublé, mais non mes pensées et mes sentiments. C'était aussi un inventaire à sens unique parce-qu'à ce moment-là, j'étais incapable de me trouver des qualités. Ce n'était pas un inventaire tel que la quatriième étape le suggère, mais j'avais quand même écrit une partie de ma vie et rassemblé assez de courage pour aller en parler à une autre personne. Je crois l'avoir fait de mon mieux et aussi honnêtement que possible à ce moment-là. J'avais nettoyé quelques débris et petit à petit, devenant plus patient et plus conscient de certaines choses, j'ai commencé à progresser.

Deux ans plus tard, j'ai senti le besoin de refaire mon inventaire. Avec l'aide d'un membre Al-Anon de longue date, j'ai fait un bon examen de moi-même. Grâce à mes progrès dans Al-Anon, j'ai pu voir quelques-unes de mes déficiences. J'étais capable de les regarder en face et sans crainte. J'étais aussi capable de voir et d'admettre que j'avais de bons côtés. En trouvant et en admettant ces bons points, j'avais quelque-chose sur quoi travailler.
Je constate qu'en progressant dans ce programme et en travaillant sur le côté positif des choses, certains défauts semblent disparaître et je réussis à en maîtriser d'autres.
Il m'a fallu beaucoup de courage pour me raconter sur une feuille de papier, mais cela en valait la peine. Je commencais à progresser et je pouvais le constater. En faisant cette Etape, j'ai pu m'accepter. Quand je me suis accepté , les autres m'ont accepté également .




















Dernière édition par Malou le Mer 4 Jan - 16:16, édité 57 fois

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Invité le Mar 6 Déc - 16:41

study study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Invité le Mer 7 Déc - 18:47

C'est un bien longt texte sur la maturité...
je reviendrai souvent relire ce plan
merci malou study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Mer 7 Déc - 21:32

Et qui n'est pas fini !
C'est un texte qui m'interpelle beaucoup et de façon positive .
J'espère qu'il vous aidera , vous aussi !
Malou

Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Malou le Mer 4 Jan - 20:28




Malou
Admin

Messages : 2675
Date d'inscription : 20/07/2008
Localisation : nord est france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par colette le Mer 4 Jan - 20:48

ouf ouf du boulot......à méditer
MERCI Malou Smile

colette

Messages : 3748
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : LIEGE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Sam le Mer 4 Jan - 22:01

Super, Malou!

Sam
Admin

Messages : 8490
Date d'inscription : 22/04/2008
Localisation : Namur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Invité le Mer 11 Jan - 21:35

Excellent outil Malou pour lutter contre l'ambivalence!
le fait de les intégréer, de les comprendre nous permett ras (à l'avenir) d'entrer dans un processus d'élimination de certains
pour un meilleur confort de vie
Merçi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plan pour notre progrès

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum